Désert du Maroc, trésor naturel magique

Les paysages dans le désert marocain sont magnifiques et variés, mais connaissez-vous les villes environnantes ? Chacune d’elles est intéressante et a beaucoup à offrir. Donc, avant de monter à dos de dromadaire à travers les dunes, prenez le temps de découvrir les charmes de ces endroits.

Quels déserts se trouvent au Maroc ?

Le Maroc abrite plusieurs déserts, dont le désert du Sahara, qui couvre une grande partie du pays, ainsi que d’autres déserts plus petits tels que le désert de Zagora, le désert de Chegaga et le désert de Merzouga. Le Sahara est le désert le plus célèbre et le plus vaste du Maroc et du monde, couvrant environ 30 % de la superficie totale du pays.

LE DÉSERT D’AGAFAY

Situé à environ 30 kilomètres au sud de Marrakech, également appelé le « désert de Marrakech », le désert d’Agafay offre, sur plusieurs centaines d’hectares, un ensemble de dunes blanches qui ressemblent fortement à des dunes de sable.

Ce Reg, désert de pierres et de rochers, offre un paysage immense, aride et lunaire ; cependant, illuminé par une oasis qui semble surgir de nulle part, il est appelé l’oasis enchantée. Paysage fait de successions de vallonnements blanchâtres, le désert d’Agafay demeure un site exceptionnel à découvrir aux portes de la belle ville ocre du Maroc, Marrakech.

Le désert d’Agafay, où le silence règne en maître et où se niche au creux de cette vallée aride, l’oasis enchantée peuplée d’eucalyptus, d’oliviers et de vignes, qui, grâce à un oued voisin, habitat idéal pour les grenouilles et les tortues, prospèrent facilement.

Avec des visions surprenantes et des panoramas magnifiques, il est possible de dormir dans une tente berbère ou dans une chambre d’hôtes, il est possible d’explorer cet univers selon vos souhaits, en buggy, à cheval, selon vos désirs, et même de survoler ce désert, le désert d’Agafay qui vaut le détour.

MERZOUGA

Un petit village aux portes du désert, Merzouga doit sa renommée aux hautes dunes de l’Erg Chebbi, qui s’étendent jusqu’à ses abords. Lieu éminent du tourisme d’aventure au Maroc, les dunes de Merzouga sont une destination prisée des voyageurs en quête d’une immersion totale au cœur d’un environnement désertique aussi impressionnant que saisissant.

Situé dans le sud-est du Maroc, à 50 km d’Erfoud, l’arrivée dans le village de Merzouga réserve une belle surprise. Après avoir traversé de magnifiques paysages variés, vous êtes confronté à un panorama inoubliable : les dunes de l’Erg Chebbi. Selon l’heure de votre arrivée, elles se pareront d’une couleur jaune ou ocre, qui évoluera tout au long de la journée.

Dès votre arrivée à Merzouga, vous serez immédiatement plongé dans un autre univers. Les Sahraouis, les célèbres hommes bleus au cheich indigo, vous accueillent. Les chameliers et leurs dromadaires également !

Ici, vous êtes immergé dans l’atmosphère inertée d’un village saharien tourné vers le tourisme désertique.

UN SITE TOURISTIQUE EN EXPANSION PERPÉTUELLE

Les dunes de Merzouga offrent de nombreux lieux où séjourner, et le nombre d’attractions touristiques ne cesse de croître. Des bivouacs traditionnels sous des tentes berbères aux campings luxueux construits en plein désert, vous trouverez un large éventail d’options dans des hôtels de luxe, de charmants hôtels, des auberges et diverses agences de voyage. Les nuits étoilées et l’atmosphère nomade sont au rendez-vous. Merzouga ne vous décevra pas !

Les activités sont diverses et variées, de la traditionnelle balade à dos de chameau ou trek en chameau sur plusieurs jours, avec une ou plusieurs nuits au cœur du désert, à des activités plus sportives comme la randonnée, le buggy ou le 4×4, la moto ou le quad pour relever l’adrénaline, descendre les dunes en ski ou même faire du parapente, du surf, de la luge, tout est possible !

LA LÉGENDE DE MERZOUGA

Depuis la nuit des temps, les anciens de la région racontent la légende de Merzouga et la formation de l’Erg Chebbi. La voici :

Il y a longtemps, les familles riches du village de Merzouga vivaient dans le luxe et se comportaient de manière immorale. Elles se lavaient les mains avec du lait et jouaient avec la nourriture. Un jour, lors d’une fête organisée dans la ville, elles refusèrent d’offrir l’hospitalité à une femme pauvre et à son fils.

Enragé par ce comportement, Dieu déchaîna sa colère sur ces familles dépravées en provoquant de violentes tempêtes de sable. Cette punition divine fut d’une telle force et d’une telle férocité que le village de Merzouga disparut sous de hautes dunes de sable. C’est ainsi que naquit l’ensemble des dunes de l’Erg Chebbi.

M’HAMID – ZAGORA

Depuis Zagora, la rivière Draa s’enfonce dans le désert du Sahara. Sa palmeraie s’éclaircit progressivement tandis que regs et hamadas se succèdent avant que le sable ne s’empare d’un paysage de plus en plus dépourvu de végétation. Une fois que vous atteignez M’Hamid el Ghizlane, la palmeraie disparaît pour laisser place au désert. Dans cette région, riche en paysages contrastés, vous pouvez vivre certaines des plus belles expériences du désert marocain.

Véritable carrefour du désert, la ville de Zagora marque la transition entre l’abondance relative de la palmeraie et la sécheresse du désert. Si la ville en elle-même ne présente pas grand intérêt, ses environs témoignent de la richesse de la culture pré-saharienne de la région. De nombreuses agences de voyage vous proposeront des randonnées, des treks ou des nuits dans le désert.

Certaines randonnées à dos de chameau commencent à Zagora, mais la plupart commencent plus au sud à Tagounite, Ouled Driss ou M’hamid el Ghizlane.

Le massif de dunes de l’Erg Chiga reste le meilleur endroit pour le tourisme désertique. Atteindre cet endroit demande de l’effort ; il faut parcourir 50 km de pistes. C’est unique, et la superficie est plus grande que 600 km2, donc c’est un excellent endroit pour observer des cerfs sauvages.

Erg Chegaga

Situé à l’ouest de M’Hamid El Ghizlane, la dernière ville reliée à la route goudronnée après Zagora, l’Erg Chegaga est accessible après cinquante kilomètres de pistes entre Reg et sable. Autant dire que seuls les connaisseurs, comme les célèbres « hommes bleus » du désert, sauront parfaitement vous guider à travers les pistes du désert pour atteindre les plus hautes dunes de sable de la région.

Ces dunes s’étendent sur une longueur de quarante kilomètres et une largeur de quinze, situées entre Chegaga et Foum Zguid. L’Erg Chegaga est constitué de plusieurs ergs très entrelacés ; les dunes atteignent pour certaines jusqu’à 40 mètres de hauteur (soit un immeuble de 16 étages) pour une altitude maximale de 520 mètres.

Depuis M’Hamid, deux possibilités s’offrent à vous pour atteindre l’Erg Chegaga. Soit en quelques heures avec un véhicule 4×4 réel et un guide expérimenté, soit pour un circuit d’environ 4 jours, une randonnée à dos de chameau, avec des arrêts et des bivouacs obligatoires au programme, avant de pouvoir dormir dans des tentes nomades et/ou sous le ciel étoilé, au pied des hautes dunes de l’Erg Chegaga.

TAMEGROUTE

Il est intéressant de visiter le village de Tamegroute, situé au sud-est de Zagora. C’est un charmant petit village avec une coopérative d’artisans potiers composée de plusieurs artisans tels que des menuisiers, des tanneurs et des potiers.

Ce village charmant abritait la Zaouia Naciria, une ancienne confrérie religieuse ; c’était également un lieu d’études théologiques avec une vaste bibliothèque qui servait de source essentielle de savoir pour le Maroc et d’autres pays africains. Il y avait environ 40 000 volumes en arabe, en persan et en berbère.

Au fil du temps, les fondateurs de la Zaouia Naciria ont décidé de réunir plusieurs artisans venus principalement de Fès pour lancer la création de la poterie que nous connaissons aujourd’hui.

KSAR DE TAMNOUGALT

Il y a aussi le Ksar de Tamnougalt, construit il y a trois siècles par la famille « Engage », des personnalités du Makhzen, et comprenant de nombreux caïds.

La sublime casbah est située en bordure des champs sur la rive gauche de l’Oued Draâ.

Ce Ksar était également la capitale de la Mezguida et le siège du caïd, qui représentait toute la région et le sultan.

Des sites qui intéresseront sans aucun doute les amateurs d’architecture et d’histoire.

LE GRAND SUD

Aspirez-vous à vivre l’excitation des terres sauvages non touchées par la civilisation ? Le Grand Sud est fait pour vous ! Seules de petites enclaves côtières sont habitées dans cet immense territoire qui mène à la frontière mauritanienne. Partout ailleurs, le désert est roi !

Vous vous enfoncez progressivement dans le désert du Sahara depuis les derniers contreforts de l’Anti-Atlas. Plus vous irez vers le sud, plus les établissements humains seront rares. À l’exception de quelques villages côtiers le long de la Route Nationale 1, une fois passé Guelmim, vous vous trouvez au milieu d’un territoire propice aux raids d’aventure.

Quittez le bitume et explorez les pistes autrefois fréquentées par le Dakar. Enfoncez-vous dans le désert avec un guide pour découvrir les merveilles cachées du Sahara marocain. Traversez un lac asséché. Faites une halte surplombant une Sebkha pour admirer cette formation géologique spectaculaire. Campez à des centaines de kilomètres de la civilisation. Dans le sud profond, vivez la liberté avec des possibilités presque infinies.

L’OASIS DE OUIN MEDKOUR

Dans l’arrière-pays de Tan-Tan se trouve un paysage magnifique encore préservé du tourisme de masse : l’oasis de Ouin Medkour.

L’oasis de Ouin Medkour se trouve à 29 km au nord-est de Tan-Tan. Elle est au milieu d’un col qui abrite le cimetière des nomades. Il faudra parcourir 22 kilomètres de route et 7 kilomètres de piste pour y arriver.

TAGHJIJT PALM GROVE

Une étape incontournable sur la route entre Guelmim et Tata, la palmeraie de Taghjijt est une oasis de verdure aux portes du Sahara. Située au cœur d’un paysage semi-désertique alimenté toute l’année par des sources, elle est renommée dans tout le Royaume du Maroc pour ses dattes succulentes. Vingt kilomètres carrés représentent l’une des rares terres arables exploitées tout au long de l’année dans cette région à faible précipitation.

PARC NATIONAL DE KHNIFISS

Créé en 2006, le parc national de Khnifiss se trouve à 200 km au nord de Laâyoune, entre TanTan et Tarfaya. S’étendant sur une superficie totale de 185 000 ha, le premier parc saharien du Maroc est un lieu naturel et biologique au potentiel touristique immense.

C’est un lieu mythique où les visiteurs peuvent s’approcher des animaux sahariens et observer les oiseaux qui volent dans la région. Le parc national de Khnifiss est le seul endroit au monde où l’on peut trouver l’océan, un désert et une lagune réunis en un seul endroit. En d’autres termes, un paysage magnifique, ce qui est une autre merveille du sud du Maroc.

Questions fréquemment posées

Quel est le désert le plus célèbre du Maroc ?

Le désert du Sahara est le désert le plus renommé et le plus étendu du Maroc. Il se trouve dans le sud-est du pays et englobe une vaste région, y compris des parties de plusieurs autres pays d’Afrique du Nord. Les dunes de l’Erg Chebbi et de l’Erg Chigaga sont des destinations touristiques populaires pour découvrir la vie aride dans le Sahara marocain.

Peut-on voir le désert à Marrakech ?

Bien que Marrakech ne soit pas située dans le désert, il est possible de visiter le désert lors d’une excursion d’une journée ou d’une excursion prolongée. Le désert d’Agafay se trouve à environ 30 kilomètres au sud de Marrakech, ce qui en fait le désert le plus proche de la métropole. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un désert de sable typique, le désert d’Agafay offre un paysage distinct et pittoresque de collines et de vallées arides, ainsi que des opportunités pour des promenades à dos de chameau, des balades en quad et de l’observation des étoiles.

Marrakech est-elle une ville du désert ?

Marrakech n’est pas une ville du désert, malgré sa proximité avec la frontière du désert du Sahara. Marrakech est située dans les contreforts des montagnes de l’Atlas, dans la région ouest du Maroc. Bien que ce ne soit pas une métropole désertique, son climat est chaud et semi-aride, avec des étés chauds et des hivers doux.

Le Maroc fait-il partie du désert du Sahara ?

Une partie importante du Maroc se trouve dans le désert du Sahara, le plus grand et le plus chaud désert du monde, couvrant la majeure partie de l’Afrique du Nord. Environ 30 % de la superficie totale du Maroc est occupée par le désert du Sahara, qui s’étend vers le sud et englobe la vallée du Draâ, les dunes de l’Erg Chebbi et le Sahara occidental.

Le Maroc a-t-il des déserts ?

Le Maroc possède plusieurs déserts, dont le désert le plus long du monde, le Sahara, qui s’étend sur une grande partie de l’Afrique du Nord. Le Maroc abrite également des déserts mineurs tels que le désert des Agriates, les dunes de Tinfou, les dunes de Chegaga et le Sahara.

Quelle est la superficie du désert au Maroc ?

Environ 31 % de la superficie géographique totale du Maroc est constituée de désert. Le désert du Sahara est le désert le plus célèbre et le plus vaste du Maroc, couvrant une grande partie des régions sud et sud-est du pays. Les plateaux arides de l’Hamada du Draâ et de l’Anti-Atlas ainsi que les montagnes du Moyen Atlas sont également des régions désertiques au Maroc.

Best Places to Visit in Morocco

La musique Gnaoua appelle à l’âme et au corps

La musique Gnaoua est assez répandue au Maroc, mais...

Golf au Maroc

Le golf au Maroc existe dans le royaume depuis...

Couscous Marocain, le bon goût

Le couscous marocain est un déjeuner du vendredi, donc...

Hammam Marocain, Bienfaits Santé et Beauté

Le hammam marocain purifie le corps et l'esprit, comme...

La cuisine marocaine, une autre raison de voyager

La cuisine marocaine est, en elle-même, une excellente raison...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici